Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Eleanor A. - Créations Gothiques Romantiques Néo-Victoriennes

Articles avec #tests et decouvertes tag

J'ai testé le plastique fou

2 Août 2013 , Rédigé par eleanoracreations Publié dans #Tests et découvertes

Je suis fan de couture avant tout, mais j'adore découvrir de nouvelles techniques de création qui me permettent de créer mes apprêts, pendentifs et autres matériaux moi-même.

Je ne désespère pas d'un jour pouvoir tout créer moi-même, du tissu aux apprêts bijoux, dans la mesure du possible (on a bien le droit de rêver...).

 

J'ai croisé la matière "plastique fou" dans un livre qui parcourait différentes techniques de création de bijoux. Le résultat, combinaison entre les propriétés du plastique fou et d'autres techniques appliquées sur ce même plastique était superbe.

Mais j'en parlerai après.

 

Tout d'abord, qu'est-ce que le plastique fou ? (ou plastique dingue dans sa version moins chère)

Plastique-fou-2.jpg

Sans entrer dans les détails techniques, c'est du plastique, qui rétrécit au four.

Le principe de base est simple, on dessine ou écrit ce qu'on veut sur une surface assez grande, et on le passe quelques minutes au four pour le faire rétrécir et rigidifier. L'intérêt c'est qu'on peut ainsi obtenir les motifs et dessins de son choix sur une surface assez épaisse, dure et solide.

 

Premier essai

Plastique-fou.jpg

Comme précisé sur le mode d'emploi, on peut utiliser des crayons de couleur, des feutres indélébiles. J'ai sorti mon petit assortiment de couleurs, et ni une ni deux, fait ma citrouille sur le plastique. La surface utilisable du papier est comme "poncée", donc il est très facile de dessiner dessus.

Plastique-fou-3.jpg

Je passe ensuite ma citrouille au four préalablement chauffé, sur une feuille de papier sulfurisé. Le temps de cuisson n'a rien à voir avec la fimo ! En fait il faut rester devant le four et regarder l'évolution du "rétrécissement", qui est quand même rapide (2 ou 3 minutes). De cette façon on peut choisir également la taille voulue.

Pendant la "cuisson" le plastique se tord dans tous les sens, fait des mouvements incontrôlables tellement bizarres qu'on pourrait se dire qu'on a perdu l'occasion de s'abstenir de se lancer là-dedans... mais au final, le morceau de plastique finit par s'aplatir à nouveau, signe qu'il est bientôt prêt.

Attention par contre, il ne faut pas le laisser dans le four après la fin. Prenez le tout de suite (attention c'est chaud) et aplatissez le (tout de suite aussi sinon, encore un peu souple, il risque de se déformer) sous un livre assez lourd. Je n'ai pas fait cette étape et ma citrouille est légèrement bombée.

A la sortie on obtient une citrouille sur plastique épais d'environ 1.5 mm contre 1/10è d'1 mm avant (à vue de nez), aux couleurs beaucoup plus franches. Par contre, le crayon de couleur déteint un peu si l'on frotte du bout des doigts, j'ai donc ajouté une petite couche de vernis glassificateur (d'où le petit reflet sur la citrouille ; pas encore très sec) :

Plastique-fou-4.jpg

Ma citrouille est passée de 8 cm de large à 3 cm, et elle aurait pu rétrécir davantage. Je pense d'ailleurs que j'aurais pu la laisser plus longtemps. Ca c'est la face dessinée. On peut retourner l'objet pour faire apparaître le dessin derrière le côté brillant du plastique, ce qui donne un petit effet résine.

Mon deuxième essai :

Plastique-fou-5.jpg

Une petite (enfin grande quand je l'ai dessinée) frise de feuilles vertes sur un format rectangulaire, qui m'a donné des frayeurs. Le plastique s'est quasiment enroulé sur lui-même puis tordu dans tous les sens, pour au final revenir à une forme totalement plate. Magique !

Bon j'imagine qu'il est possible que le plastique ne redevienne pas plat du tout en ce qui concerne certaines formes, mais j'espère ne pas rencontrer cette difficulté, je me vois mal en train de tripoter les bouts de plastique chauds dans le four et me cramer les doigts pour faire pire que mieux !

 

Je suis plutôt contente d'avoir découvert ce procédé qui, à mon avis, regorge de possibilités. Il est notamment fait mention, dans le fameux livre de bijoux dont je vous ai parlé au début, de techniques d'embossage et de pigmentation, d'imitation de matières naturelles simplement bluffant. 

J'en parlerai sûrement dans un prochain article !

Où trouver du plastique fou ?

A peu près dans toutes les boutiques en ligne de loisirs créatifs.

J'en ai trouvé, pour ma part à Zodio tout à fait par hasard, alors que j'avais cherché sans succès à Cultura.

On en trouve du transparent, du coloré, etc...

Il y en a ici :

Creavea

- Tout à créer

et sûrement sur les sites de loisirs créatifs que vous connaissez. 

Lire la suite